12/03/2007

"Le Soir"

« Qu’auriez vous fait à ma place » ? Cette question, que lui adressa son jumeau Thomas, retrouvé en prison, hante Joseph Ndwaniye.  

L’auteur vit en Belgique depuis de nombreuses années, il y a étudié, formé une famille et jamais les conditions matérielles ne lui avaient permis de se rendre au Rwanda.  Le génocide, qui a emporté des membres de sa famille, est longtemps demeuré une réalité lointaine, sinon abstraite. Mais dès qu’il entame son voyage si longtemps désiré, tout bascule.  Non seulement le pays de ses ancêtres a changé –autres dirigeants, autre idéologie et même autres paysages- mais surtout, la complexité des situations lui saute au visage.  Son jumeau Thomas est en prison, accusé d’avoir été aux barrières, et sa mère veut savoir ce qui s’est vraiment passé. Thomas, en tenue rose de prisonnier, qui va bientôt comparaître devant les tribunaux gaçaça, livre plus de questions que de bribes de vérité. Que s’est il passé sur les barrières ? Où sont ceux qui ont donné les ordres ? Thomas a-t-il tué, ainsi qu’il en est accusé, ou simplement refusé de mettre sa propre vie en péril en essayant de se soustraire au crime collectif ? Joseph Ndwaniye, sans périphrases ou figures de style, nous fait pénétrer dans la société rwandaise,  celle qui a suivi le génocide, mais aussi celle qui l’a précédé, avec ses mariages mixtes, ses préjugés et ses non dits et ce petit livre, le premier d’un jeune auteur, est peut-être plus proche de la réalité, grâce à son indubitable sincérité, que bien des ouvrages d’experts…
                          Colette Braeckman, 15 janvier 2007

http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/?p=232


 

18:57 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bravo et merci ! Bravo Joseph pour ce merveilleux livre (que j'ai lu d'une seule traite... c'est rare !), témoignage émouvant de ton histoire et de celle de bien d'autres, plus anonymes.
Et merci de nous avoir fait partager tous ces moments beaux et moins beaux qui font la vie d'un homme.
A quand ton prochain roman, cher collègue ??
Gilles

Écrit par : Gilles | 13/03/2007

Les commentaires sont fermés.