17/04/2008

"la promesse faite ma soeur" dans "Cultures Sud"

 

img002

 

 

21:46 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/02/2008

Bulletin de liaison des Hospitaliés Retraités

 

 

Henry2-web

 

Merci Henry pour ce bel article 

 

23:59 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/11/2007

magazine "Victoire" - samedi 24 novembre

 

Article paru dans le magazine "Victoire", supplément du journal "Le Soir" du samedi 24 novembre 2007.

L'intervieuw a été réalisé par le journaliste Gilles Bechet.

victoire+4
victoire1

victoire1
victoire1
victoire1
victoire1
victoire1

 

 

 


 

17:11 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/07/2007

Le Généraliste - juin 2007

Le+généraliste

16:49 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/06/2007

"La Promesse de Joseph"- Le Ligueur - Juin 2007

le+ligueur02

le+ligueur03

23:03 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/04/2007

L'avenir du luxembourg - avril 2007

LAVENIRLUX03

LAVENIRLUXduo

22:27 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L'avenir du luxembourg

LAVENIRLUX07

22:20 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/04/2007

 (suite)

VERS+LAVENIR_2

22:23 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/04/2007

Citeblack - fevrier 2007

CITEBLACK

Citéblack   48, rue du Fobourg Saint Martin      75010 Paris  citeblackparis@noos.fr

18:13 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/04/2007

Journal l'Humanité - avril 2007

LHUMANITE

http://www.humanite.fr/journal/2007-04-14/2007-04-14-849549

21:54 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/04/2007

La Quinzaine

LA+QUINZAINE+001

00:08 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La Libre Belgique

LA+LIBRE-1

00:08 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/03/2007

Mosaique - Mars 2007

jo3

21:27 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L'Africain - Février Mars 2007

jo2

21:26 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Lucarne - UCL

jo1

21:25 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/03/2007

Wolu info - février 2007

Promesse

23:33 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/03/2007

 Faim développement magazine

Promesse-CCFD

23:17 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/03/2007

"Indications"

Le rwanda avant... et après

Il faudra attendre la fin du roman pour comprendre toute la teneur de la promesse évoquée dans le titre. Jean, le narrateur, effectue un voyage dans son pays natal, le Rwanda, après presque 20 années passées en Belgique. Ce récit à la première personne débute avec la naissance du narrateur en 1963, son enfance heureuse sur les collines rwandaises, mais contient tout au long de la narration une réflexion sur la perte et sur le génocide de 1994.

                                   Nathalie Hénon, 23 janvier 2007 

http://www.indications.be/index.php?option=com_content&task=view&id=276&Itemid=162

22:24 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

12/03/2007

"Le Soir"

« Qu’auriez vous fait à ma place » ? Cette question, que lui adressa son jumeau Thomas, retrouvé en prison, hante Joseph Ndwaniye.  

L’auteur vit en Belgique depuis de nombreuses années, il y a étudié, formé une famille et jamais les conditions matérielles ne lui avaient permis de se rendre au Rwanda.  Le génocide, qui a emporté des membres de sa famille, est longtemps demeuré une réalité lointaine, sinon abstraite. Mais dès qu’il entame son voyage si longtemps désiré, tout bascule.  Non seulement le pays de ses ancêtres a changé –autres dirigeants, autre idéologie et même autres paysages- mais surtout, la complexité des situations lui saute au visage.  Son jumeau Thomas est en prison, accusé d’avoir été aux barrières, et sa mère veut savoir ce qui s’est vraiment passé. Thomas, en tenue rose de prisonnier, qui va bientôt comparaître devant les tribunaux gaçaça, livre plus de questions que de bribes de vérité. Que s’est il passé sur les barrières ? Où sont ceux qui ont donné les ordres ? Thomas a-t-il tué, ainsi qu’il en est accusé, ou simplement refusé de mettre sa propre vie en péril en essayant de se soustraire au crime collectif ? Joseph Ndwaniye, sans périphrases ou figures de style, nous fait pénétrer dans la société rwandaise,  celle qui a suivi le génocide, mais aussi celle qui l’a précédé, avec ses mariages mixtes, ses préjugés et ses non dits et ce petit livre, le premier d’un jeune auteur, est peut-être plus proche de la réalité, grâce à son indubitable sincérité, que bien des ouvrages d’experts…
                          Colette Braeckman, 15 janvier 2007

http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/?p=232


 

18:57 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

"Le Carnet et les Instants"

"Si La Promesse faite à ma sœur parle du génocide qui a ravagé le Rwanda en 1994, il se démarque des nombreux témoignages qui ont été publiés depuis lors. Au travers du retour de Jean, c'est le Rwanda d'avant et d'après l'horreur qui est raconté, et les conséquences parfois ambiguës, mais toujours tragiques, du génocide sur la vie de ceux qui lui ont survécu."

Laurence Vanpaeschen, Le Carnet et les Instants 
février-mars 2007

http://www.promotiondeslettres.cfwb.be/publications/carne...

18:49 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

"Amnesty International"

"Dans ce premier roman parfaitement maîtrisé, Joseph Ndwaniye traduit sa trajectoire personnelle d'exilé rwandais avec sensibilité et sobriété. Sans s'appesantir en accusations et règlements de comptes, il dresse un portrait détaché et humain de l'après-génocide. Persuadé que seuls le temps et le dialogue panseront les plaies du Rwanda, il renvoie à l'humanité entière l'impérieux devoir d'empêcher la roue de l'horreur de se remettre à tourner."

GB, Amnesty International,  5 mars 2007

 

http://www.amnestyinternational.be/doc/article10175.html

18:42 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

"En Marche" Journal de la Mutualité Chrétienne

“La promesse faite à ma sœur”


Entre récit autobiographique et histoire romancée, Joseph Ndwaniye nous emmène dans la société rwandaise, celle qu’il a connu quand il était enfant et celle qu’il ne reconnaît plus depuis qu’il a posé ses valises en Belgique il y a vingt ans, et surtout depuis que le génocide a dévasté son pays. Un roman émouvant, sensible. Une magnifique quête de soi.


Dis papa, quand tu seras au Rwanda, écris-moi tout ce que tu vois». Le premier roman de Joseph Ndwaniye est né des cahiers d’écolier que ce jeune papa, infirmier à l’hôpital St-Luc et passionné par la langue française, a rempli pour raconter à sa fille aînée le séjour au pays de son enfance qu’il a effectué en 2003.
«Il n’était pas question à ce moment-là de publier un livre mais de partager mes impressions et mon histoire avec ma femme et mes enfants. L’envie de publier est venue par la suite et j’ai dès lors beaucoup retravaillé le texte en le romançant», explique l’auteur.
«La promesse faite à ma sœur» est donc un roman où l’autobiographie se mélange subtilement au récit imaginaire et où la réalité rejoint la fiction, celle-ci ayant dépassé tout ce qu’on pouvait imaginer. «Je ressemble beaucoup au personnage de Jean et je crois que les Rwandais pourront retrouver une partie de leur parcours de vie et de leur pays dans mon récit. Je parle de mon enfance, de ma famille, de mes collines. Je décris ce qui s’est passé au Rwanda, la manière dont les survivants au génocide l’ont vécu, comment des gens ont été emprisonnés pendant des années sur base de simples dénonciations, comment aussi le pays a changé: les paysages, les gens, les mentalités… au point que je m’y sens maintenant un étranger...»
Le roman de Joseph Ndwaniye n’est pas politique. Son propos n’est pas de débattre sur le génocide mais de raconter et de laisser s’exprimer des sentiments, des impressions, sans sensationnalisme ni sensiblerie, dans un style sobre et direct. Comme par exemple la détresse de la mère de Jean qui a vu en même temps sa fille assassinée et son premier fils accusé de génocide. Ou encore les sentiments d’impuissance et de culpabilité qui envahissent Jean lorsqu’il se souvient des premières images du génocide vues à la télévision à Bruxelles. «En même temps, on s’en voulait d’être ici à ne pas pouvoir protéger les nôtres et on se disait qu’on avait de la chance de ne pas y être. C’est terrible».
Aujourd’hui, dans une même quête, un même voyage, une même rencontre imaginaire avec leurs ancêtres disparus, Joseph et Jean, comme beaucoup d’autres, essaient de comprendre le passé pour pouvoir l’expliquer à leurs enfants et continuer à bâtir leur vie sur la paix et la non-violence. «La promesse faite à leur sœur», en quelque sorte…


JD

15 février 2007


http://www.enmarche.be/Culture/Livres/Promesse_soeur.htm

18:37 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/03/2007

"Le Vif-l'Express"

Joseph2

 

 

 

                                                                                                                 Ghislain Cotton                                                                                                                 12 janvier 2007

10:46 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |