21/04/2009

Rencontre au théâtre VARIA

Ce jeudi 30 avril à 20h, se déroulera au théâtre Varia une rencontre sur les littératures post-génocide, organisée par l'ONG Coopération par l'Education et la Culture (CEC). Il y sera question de deux romans:

1. L'autre moitié du soleil de Chimamanda Ngozi Adichie (Nigeria)

2. Murambi (Rwanda) de Boubacar Boris Diop

Etant l'un des invités, j'aurai le plaisir d'échanger avec vous sur ce sujet très intéressant.

A mercredi

 

Joseph

10:34 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/02/2009

La Fureur de Lire à Droixhe

Messieurs

Dernièrement, à l'occasion de La Fureur de Lire 2008, j'ai vécu un moment privilégié avec les femmes de "L'espace lecture et language de Droixhe" à Liège.

Du côté des hommes il n'y apas de quoi être fiers...Juste 3 au total dont moi !

Bref, un chouette moment d'échange autour de mon livre"La promesse faite à ma soeur", avec des femmes dont certaines n'en sont encore qu'aux balbutiements du français, mais avides de parler, écrire et lire cette langue.

Vite oubliés les trois incidents techniques survenus sur la ligne de chemin de fer Bruxelles-Liège et qui avaient fameusement retardé mon train.

La journée s'est poursuivie par une leçon d'humanité et d'ntérêt pour l'autre de la part de ces femmes venues d'ailleurs pour la plupart d'entre elles, et dont la vie n'est pas toujours facile dans La Cité Ardente.

Messieurs, je vous laisse savourer en image la fin de ma journée avec les femmes de Droixhe autour d'un repas multiculturel, en espérant vous rendre hommage aussi bientôt.

http://picasaweb.google.com/elldroixhe/FureurDeLire2008

Amitiés

 

Joseph

21:50 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

18/02/2008

Foire du livre de Bruxelles et Salon du livre de Paris 2008

Chers amis

Cette année encore, je vous invite à la foire du livre de Bruxelles. Le vendredi 07 mars entre 18h et 19h30 j'aurai le plaisir de dédicacer mon roman"la promesse faite à ma soeur" sur le stand n° 134 des "Impressions Nouvelles".

Je vous donne également rendez-vous au salon du livre de Paris sur le stand du Centre Wallonie-Bruxelles. Ce sera le 14 mars de 14h à 16h.

Je me réjouis de vous rencontrer

 

Amitiés

 

Joseph

10:32 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/01/2008

Bonne année 2008

Bonne année à tous les visiteurs de ce blog.

Je vous souhaite de faire de belles lectures mais surtout d'avoir une bonne santé.

Toute mon amitié

 Joseph

10:16 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

17/09/2007

Merci

Cher Joseph

A l'occasion de mon 45ème anniversaire, une copine m'a offert un beau cadeau, votre livre"La promesse faite à ma soeur". Merci de me l'avoir dédicacé ce 2 mars 2007. Surtout merci d'avoir voulu nous partager votre histoire qui est en quelque sorte celle de chaque rwandais avec des détails propres à chacune de nos familles.

Les tragiques évenements qui ont eu lieu dans notre pays ont changé notre vie, et ce n'est que par un partage fraternel qui vient du fond du coeur que nous gardons courage pour continuer à avancer dans la vie.

Je vous en remercie du fond du coeur.

 Mes salutations

MB K.

17:20 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/09/2007

Sélection du prix Jean Bernard 2007

 Chers amis

J'ai le grand plaisir de vous annoncer que mon roman "la promesse faite à ma soeur" a été sélectionné pour un troisième prix littéraire "Le prix Jean Bernard" qui sera remis lors de la cinquième journée du livre de l'académie nationale française de médecine, le 28 septembre 2007.

http://blog.prix-litteraires.info/2007/09/slection-du-pri...

 

Amitiés à tous

Joseph

11:07 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/08/2007

Sélection de "La promesse faite à la soeur" pour des prix littéraires

"La promesse faite à ma soeur" n'a pas fini de nous surprendre.

Après l'excellent accueil que le roman a reçu auprès du public depuis sa publication le 17 janvier 2007, et les échos très positifs des critiques littéraires, il vient d'être sélectionné pour deux prix:


1) "Le prix des cinq continents" de la francophonie 

Retenus parmi 121 romans reçus, les 10 ouvrages concourant à la 6e édition du Prix des cinq continents de la Francophonie ont été présélectionnés par les représentants des 4 comités de lecture - l’Association des écrivains du Sénégal, l’Association du Prix du jeune écrivain francophone, le Collectif des écrivains de Lanaudière de Québec et l’Association Entrez lire de Belgique.


http://www.francophonie.org/actualites/nouvelle.cfm?der_id=1433&affdebutr=1&type=liste


2) "Le prix du Marais" de Lomme

http://www.ville-lomme.fr/tiny/Lomme.php?rub=161&art=2051

Nous nous réjouissons de voir "La promesse faite à ma soeur" faire un parcours si intéressant. Nous vous tiendrons bien entendu au courant à ce sujet.

                                                                       V.H.

21:51 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

14/06/2007

"La promesse" à Boitsfort

Chère Jeanne Somer

 

Merci de m'avoir invité pour passer cette après-midi du 12 juin avec les paroissiens de Boitsfort.

J'ai été très touché par l'intérêt qu'à suscité mon roman "la promesse faite à ma soeur" chez les participants qui portent bien leur nom, le groupe "joie de vivre".

Merci pour ces échanges très enrichissants qui me donnent envie de continuer à vous raconter des histoires !

 

Amitiés

 

Joseph

23:50 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/05/2007

"solidarite protestante" - bulletin n°41

Rwanda : un livre que j'ai aimé.

Jean retourne vers son pays, son Rwanda natal dont il est parti, voici dix neuf ans pour suivre des études en Belgique. Le Pays des Mille collines, il connaît, c'est toute son enfance, sa jeunesse, la famille, l'école, le foot, les copains.... Tout juste arrivé à Kigali, les souvenirs lui sautent à la mémoire. Les collines sont là avec leur doux vallonnement et leur merveilleuse odeur, la ville autour de l'aéroport et son animation, la luminosité du ciel, les odeurs des brochettes de chèvre saupoudrées de pili-pili, les sourires des jeunes filles et leur si joli port de tête... mais en même temps tout est différent. Personne ne l'attend à l'aéroport, les quartiers ont changé, les arbres ont grandi, des maisons ont disparu. La réserve habituelle des gens est encore plus grande au-delà du premier abord toujours chaleureux. Pas de visage connu. Ses amis ne sont plus là.

Il y a eu le génocide et son cortège d'horreur.

Jean se réjouit de revoir sa mère. Son père, inspecteur des écoles, est mort peu avant la chute de l'avion du Président qui a déclenché les massacres. Autrefois il y avait les grand'mères maternelles, les parents et la fratrie ; une grande soeur, Antoinette, Jean et son frère jumeau Thomas. Mais les autres que sont-ils devenus ? Comme Jean ils s'étaient mariés, avaient des enfants... Et Jean voudrait savoir et surtout retrouver son jumeau disparu, ce Thomas qui était son double et qui lui manque depuis que très jeunes les parents les ont séparés, l'envoyant lui, Jean, dans l'Urugo de sa grand'mère maternelle...

Et c'est toute son enfance qui lui revient en mémoire : les courses folles quand il escaladait pieds nus les chemins caillouteux des collines, quand il passait auprès de ce pont plein de mystères qui enjambait la rivière rougie par les pluies dévalant et ravinant les collines ... C'est l'odeur du pain frais dans la maison paternelle près de la mission hollandaise et le goût de la bouillie de sorgho de la grand'mère qui lui menait la vie dure. Dure non? celle des enfants du Rwanda à l'époque et peut-être encore maintenant : aller chercher l'eau juste avant le lever du soleil et parfois y retourner selon les besoins, aller mener les belles vaches brunes aux longues cornes recourbées dans les pâtures ... et puis l'école , le matin ou l'après-midi ...

Après une première nuit mélancolique dans une maison amie dont les propriétaires sont absents, il se met en route pour le village de sa mère. Pendant cette longue absence, le jeune homme est devenu un homme : il vit en Belgique, il est marié à une Européenne et ils ont deux enfants. La rencontre est pudique, réservée mais l'auteur nous en fait ressentir toute la chaleur et l'émotion. Bien des choses n'ont pas été dites. Elles le seront peu à peu : qu'est devenu Thomas ? Surtout qu'a-t-il fait ? réellement fait ? De quoi est-il accusé ? ....

Et peu à peu les pas de Jean iront à la recherche de Thomas. Et la question est encore plus lancinante : pourquoi Thomas? Quelques jours plus tard il part équipé d'un lourd 4x4 et d'un colis de chauds vêtements préparé par leur mère. Il ne fait pas chaud là haut sur les collines dès que le soleil a disparu à l'horizon.

Peu à peu l'angoisse, la pluie et le froid le saisissent. Il n'est plus certain de tenir debout. Comment va être la rencontre ? Reconnaîtra-t-il son jumeau parmi tous ces hommes habillés de rose ? .. Le gardien l'identifie tout de suite, les deux frères se ressemblent tant. Justement Thomas franchit le seuil : '' nous avons sauté dans les bras l'un de l'autre. les différents scénarios que j'avais imaginés pour nos retrouvailles s'envolèrent en fumée. Les deux choses qui sortirent de nos bouches furent nos prénoms.... Nous n'arrivions plus à nous lâcher Puis nous nous sommes mis à pleurer. Nos pleurs silencieux et abondants parlaient pour nous .''

Mais des mots il y en aura encore, et des questions.... Dans un dernier dialogue avec ceux qui sont partis, il entendra les reproches de sa soeur : '' toi qui veut tout savoir, tout comprendre, où étais-tu ? Pourquoi n'es-tu pas revenu ? '' Avec ses deux fils, elle lui demande des comptes : '' en Europe vous étiez informés.... tu savais... ''. Et elle ajoutera : '' J'espère que tu fais ton possible pour que ce qui s'est passé ne se reproduise plus...''

Avant de repartir vers sa famille, il ira avec sa mère nettoyer les tombes de ceux qui ont trouvé une sépulture...

Il repartira en Europe avec cette promesse.

Elle nous atteint aussi.

J. Somer Gotteland

 

http://corporate.skynet.be/solidarite-protestante-belgique

17:53 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/05/2007

Rencontre de Marchienne-au-pont 21 avril 2007

L'auteur répond aux nombreuses questions posées par les participants

ndwa1

 

ndwa2
 

Voici "La promesse faite à ma soeur" vue par les enfants
CIMG2773
 

CIMG2786
 

CIMG2787
 

CIMG2788
 

CIMG2790
 

CIMG2792
 

CIMG2793
 

CIMG2794

15:58 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/03/2007

Soirée-découverte: Le 03 avril 2007

Bonjour à tous,

Dans le cadre du festival Passa Porta "De l'autre côté",  Les Impressions Nouvelles vous invitent à une soirée-découverte avec Benoît Peeters (Villes enfouies) et Joseph Ndwaniye (La promesse faite à ma soeur) le mardi 3 avril à 19h.

Michel Paquot interrogera les deux auteurs sur leur expérience de l'altérité : la conquête des villes inconnues pour Benoît Peeters, le retour au Rwanda pour Joseph Ndwaniye.

Passa Porta

Rue A. Dansart, 46

1000 Bruxelles

T 02 226 04 54

 info@passaporta.be 

www.passaporta.be

En espérant vous voir nombreux à cette occasion,

L'équipe des Impressions Nouvelles

 

18:47 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/03/2007

Mardi 27 mars au Botanique

Ce mardi 27 mars entre 15h20 et 16h20, une rencontre autour de "la promesse faite à ma soeur"est organisée par la paroisse du Botanique ( Eglise Protestante Unie de Belgique). C'est au 40, boulevard Bischoffsheim 1000 Bruxelles, métro botanique.

Je me réjouis de vous y rencontrer nombreux pour ce moment de partage littéraire.

 

Amitiés à tous

 

Joseph

22:33 Écrit par Joseph NDWANIYE dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |